Café Royal utilise des cookies pour vous garantir le meilleur service possible. En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez l’utilisation de cookies.

Aperçu

Saveur

Tour du monde des plats de Noël

Le goût international de Noël

C’est le même spectacle aux quatre coins du monde : une fois passé le stress de la période de l’avent, des rues commerçantes bondées et des achats de dernière minute, suivent ‒ dans l’idéal ‒ quelques jours de calme et de sérénité. Et de plaisirs culinaires. Nous vous présentons les classiques de Noël internationaux, des plus appréciés aux plus originaux.

CW_International_Christmas_Meals_Final_Image_1

Fidèle à la devise « autres pays, autres mœurs », chaque pays célèbre la fête chrétienne la plus importante de l’année de sa manière particulière. Tout commence par la décoration de Noël et finit par la distribution des cadeaux. Nous déballons nos cadeaux le 24 décembre, pendant que d’autres attendent jusqu’au lendemain. En Espagne, les enfants doivent même patienter jusqu’au 6 janvier, la Fête des rois. Quelle que soient les différences entre les traditions, tous les pays ont un point commun : Noël se déroule toujours sous le signe du bon goût. En effet, le repas de fête est un élément essentiel de chaque soirée de Noël.

CW_International_Christmas_Meals_Final_Image_2

Langostinos : la réponse espagnole à l’oie rôtie

Un repas de Noël ne ferait pas honneur à son nom s’il ne se terminait pas avec des ventres bien repus et les éloges des hôtes. Mais qu’est-ce qu’on mange traditionnellement ? Un rapide coup d’œil sur les tables de Noël du monde suffit pour voir que le mode de vie vegan et végétarien tendance fait une petite pause. De la viande à perte de vue. En Grande-Bretagne, on retrouve traditionnellement une dinde, les Allemands privilégient l’oie de Noël et en Suisse, la fondue chinoise est le grand classique de Noël. Mais le poisson est également très plébiscité : les Autrichiens échangent volontiers les viandes rôties si prisées au niveau international contre une carpe. Et les Espagnols servent, en plus des plats de viande, des plateaux débordant de langostinos et de gambas.

CW_International_Christmas_Meals_Final_Image_4

Anguille, raviolis, salade de pommes de terre : c’est aussi Noël

Mais la comparaison devient particulièrement intéressante avec les garnitures. Ce sont elles qui reflètent le mieux les nuances régionales. Saviez-vous par exemple qu’au pays basque, les civelles sont une spécialité très appréciée que l’on aime servir à Noël ? Il s’agit de jeunes anguilles encore translucides en raison de leur jeune âge. Grillées avec un peu d’ail et des piments, elles apportent également un plus visuel au plat principal. En regardant dans l’assiette des familles en Suisse italienne, nous y découvrons davantage de pâtes. Les raviolis et les tortellinis y sont très plébiscités. Ils sont confectionnés à la main avec amour et une grande sophistication. Tout l’inverse nous attend sur les tables allemandes : des saucisses et de la salade de pommes de terre. Ce qui semble une garniture plutôt simple fait pourtant partie des menus de Noël les plus prisés des Allemands.

Quels que soient les plats proposés, les ventres doivent être remplis et les hôtes satisfaits à la fin. Pour soulager les premiers, nous recommandons de clore le plat principal avec un café aromatique. Le parfum de la vanille ou du caramel parachèvera en beauté le menu de Noël.

CW_International_Christmas_Meals_Final_Image_3

Plum-pudding : les fruits séchés dans leur forme typique de Noël

Pendant la période de Noël, nous devenons tous des gourmands et le bonheur de savourer la recette secrète de grand-mère ou la cuisine typiquement régionale est rarement aussi grand que pendant les fêtes de Noël. Les Britanniques sont particulièrement fiers de leur plum-pudding. Bien que le nom laisse supposer tout autre chose, ce dessert n’est pas un met à base de lait, mais élaboré à partir d’ingrédients gourmands tels que les fruits séchés et les fruits à coques ‒ un régal absolu à déguster avec notre Flavoured Edition Hazelnut. Il est traditionnellement cuit dans un linge à pudding et stocké pendant plusieurs semaines, avant d’être flambé avec de l’alcool, un brandy par exemple, puis servi. En raison des colonies britanniques, le plum-pudding a traversé la moitié de l’hémisphère et il est toujours servi en Australie le 25 décembre. Contrairement à ce qu’il se pratique en Europe, les Australiens apprécient leur plum-pudding en plein été lorsque le soleil brille.

CW_International_Christmas_Meals_Final_Image_6

De la bûche de Noël au turrón : le meilleur arrive à la fin

Vous trouverez les desserts bien sucrés en France, notamment la bûche de Noël. C’est sans doute le dessert le plus prisé des Français. Il est principalement composé d’une crème au beurre et chocolat, enroulée dans une génoise et dont la forme rappelle celle du tronc d’un arbre. Un hasard ? Certainement pas. La forme est la prolongation d’une ancienne coutume. Jadis, il était de tradition en France de brûler une grosse bûche dans le fourneau. Les fours à bois s’étant raréfiés, la bûche de Noël est l’interprétation moderne de cette tradition. Mais cet « arbre » est si délicieux qui n’a vraiment rien à faire dans le fourneau.

L’Espagne n’est pas en reste. Le turrón, grand classique des desserts, est principalement constitué d’amandes, de miel, de sucre et d’œuf. Il est servi en tranches. Une véritable bombe calorique, mais personne n’y prête attention à Noël. Il existe de multiples variations de ce dessert de Noël traditionnel. On y ajoute, selon les goûts, du chocolat, des noisettes ou de fruits. Il y en a pour tous les (bons) goûts.

CW_International_Christmas_Meals_Final_Image_5

Au niveau international, la fête de Noël a quelques réjouissances gastronomiques à offrir. C’est pourquoi nous vous conseillons de rompre parfois avec la tradition et de tester le dessert ou les garnitures du pays voisin. Les nouvelles expériences élargissent l’horizon gustatif et surprendront à coup sûr vos hôtes. Nous vous souhaitons beaucoup de plaisir à expérimenter et à savourer !