Café Royal utilise des cookies pour vous garantir le meilleur service possible. En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez l’utilisation de cookies.

Aperçu

Origine

Pays producteur : l’Ethiopie

La mère de tous les cafés

Les vrais amateurs de café ne peuvent s’imaginer la vie sans leur boisson préférée. Peu d’entre eux savent cependant à qui l’on doit cet élixir à la belle couleur marron foncé. Cette page est consacrée au pays d’origine du café et vous y apprendrez aussi pourquoi les chèvres sont des êtres vivants dotés d’une étonnante intelligence.

cw-ethiopia-1

Même si le Soudan du Sud et le Yémen, d’après les dernières études et des récits locaux, sont prétendants au titre de mère de tous les cafés, il ne fait aucun doute que l’Ethiopie est son lieu de naissance. Le café a en effet d’abord dû se répandre en Ethiopie avant de conquérir le reste du monde. Ce pays regorge de variétés de café et il est connu aujourd’hui pour son éventail de spécialités qui présentent un profil gustatif tout particulier et individuel, très apprécié des connaisseurs.

Des chèvres hyperactives

D’après une légende, le café aurait été découvert par un chevrier d’Abyssinie nommé Kaldi, très étonné du comportement étrange de ses chèvres. Après s’être nourris des baies rouges d’un arbuste qui lui était encore inconnu, ses animaux étaient en effet hyperactifs et sautaient partout sans qu’il ne puisse les maîtriser. Kaldi finit par comprendre la raison de ce comportement et se met lui-même à manger ces fruits. Le résultat ne se fait pas attendre : notre chevrier se sent tout revigoré et effectue désormais son travail journalier avec une énergie décuplée. Selon les rumeurs, il ferait même des courses l’opposant à ses chèvres et les gagnerait toutes. La forme du chevrier ne passe pas inaperçue auprès des moines d’un monastère voisin. Ils découvrent son secret, se mettent à l’imiter et mangent tous les soirs des cerises de café avant la prière.

cw-ethiopia-2

La barre énergétique a précédé la boisson

A ses débuts, le café n’était donc pas bu mais mangé. A Kaffa, au sud-ouest de l’Ethiopie, les cerises de café étaient autrefois mélangées à du beurre et à du poivre rouge ainsi qu’à d’autres épices puis servies aux hôtes d’honneur de la famille en tant que snack énergisant. A cette époque, la cerise de café était surtout commercialisée pour ses valeurs nutritionnelles. La demande ne portait que sur les cerises fraîches. En raison du processus naturel de fermentation, les cerises devaient être transportées le plus rapidement possible, ce qui s’avéra très compliqué, voire impossible. De nombreux propriétaires terriens décidèrent donc de planter sur place du café.

D’autres récits relatent la façon dont les grains de café étaient torréfiés, moulus puis mélangés à du beurre vers la fin du XVIIIe siècle. Ces boules de caféine tenaient lieu de nourriture énergisante au groupe ethnique des Oromos et leur donnaient plus de force que les autres aliments. Même les plats de poisson ou le pain ne permettaient pas d’obtenir l’état d’euphorie provoqué par le café.

L’un des premiers modes d’utilisation du café en tant que boisson est le chemo. Sa préparation nécessite la torréfaction ou le séchage des feuilles des caféiers qui sont ensuite coupées en morceaux puis cuites avec des herbes des bois et une palette d’autres épices. Cette boisson caféinée est toujours préparée et servie aujourd’hui dans les régions occidentales d’Ethiopie.

cw-ethiopia-3

Les arômes dépendent du mode de préparation

Retour à aujourd’hui : le café éthiopien est une boisson très appréciée dans le monde entier. Pourquoi ? Le café éthiopien a-t-il un profil gustatif caractéristique ? On ne peut pas le formuler ainsi. Il dégage des notes totalement différentes en fonction de sa variété et de son mode de préparation, des notes allant de la fraîcheur des agrumes à des arômes de fleurs légèrement sucrés en passant par un goût de noisette. Le café éthiopien lavé présente un profil gustatif d’une élégante complexité tandis que le café traité par voie sèche peut dégager des notes fruitées intenses. Chaque amateur trouvera donc un café correspondant à son goût.

cw-ethiopia-4

Single Origin issu du sud-ouest de l’Ethiopie

Le Single Origin dégage des notes spécifiques, intenses et authentiques. Notre Café Royal Ethiopia a un goût intense et corsé, caractérisé par sa note d’abricot et de miel ainsi que par sa pointe d’amertume fleurie.

Les grains d’arabica utilisés sont issus de la plantation Kaffa Forest au sud-ouest de l’Ethiopie. Cette plantation s’étend de 1750 à 1850 mètres d’altitude sur une superficie d’environ 2000 hectares. Les plantes de café y poussent à l’état sauvage entre les arbres d’une forêt naturelle qui constitue environ la moitié de la plantation. Elles sont donc protégées des rayons intenses du soleil, et la biodiversité, c’est-à-dire un grand nombre d’animaux et de plantes, est préservée. Le sol bénéficie d’un engrais naturel provenant des feuilles des arbres.

cw-ethiopia-5

Le café Kaffa Forest est certifié UTZ et garantit un travail permanent à 400 personnes. Les cerises mûres sont cueillies à la main puis lavées et séchées au soleil. Le domaine est réparti en six microfermes afin de mieux pouvoir organiser la culture et la récolte.

Ajoutons que les derniers lions forestiers d’Ethiopie ont apparemment élu domicile dans cette région. Aucun document ne dit si ces animaux se nourrissent, eux aussi, des cerises de café comme les chèvres de l’époque et ont une énergie décuplée pour chasser leurs proies.