Café Royal utilise des cookies pour vous garantir le meilleur service possible. En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez l’utilisation de cookies.

Aperçu

Origine

Aperçu des pays producteurs

Notre café quotidien ? Un vrai cosmopolite. Nous vous faisons découvrir les pays dans lesquels il est cultivé

Le café est une boisson appréciée quasiment dans le monde entier. Nous ne vous apprenons rien, il s’agit quand même de l’un des principaux produits d’exportation à l’échelle mondiale. La surprise vient d’ailleurs, à savoir de ses racines que l’on retrouve dans plus de 85 pays.

cw-coffee-countries-1

Si l’on interrogeait des gens dans la rue pour leur demander quelle est l’origine de leur dose de café quotidien, la plupart d’entre eux penseraient à l’Afrique. La publicité n’est pas étrangère à cette réponse. Avec dans les rôles principaux, des caféicultrices couvertes de foulards bariolés, quelques girafes éparses et le soleil surplombant le tout.

L’Afrique, la mère du café

C’est un fait établi, l’Afrique est bien le berceau du café. Et pour être précis, l’Ethiopie. D’après la légende, une sorte de barre énergisante à base de graines de café, de graisse et d’épices permettait aux bergers de rester éveillés. C’était il y a plus de 1000 ans. Aujourd’hui, on parlerait de régime Paléo. Selon un mythe, le café aurait été découvert en observant le comportement des chèvres de Kaffa, totalement surexcitées. Et d’après les dernières études, le Soudan du Sud serait également prétendant au titre. Peu importe, l’Afrique est et reste la mère de tous les cafés.

cw-coffee-countries-2

Qu’appelle-t-on en fait la ceinture du café ?

La mère du café a eu une immense descendance. Entre-temps, plus de 85 pays au monde cultivent du café, et à nous seuls, nous en achetons déjà dans plus de 20 pays. En plus de l’Afrique, cet or brun pousse maintenant en Asie et en Océanie, en Amérique du Sud et en Amérique centrale ainsi qu’en Amérique du Nord et même aux Caraïbes. La condition sine qua non est la proximité de l’équateur, ce qu’on appelle en langage familier, la ceinture du café. Si un pays est situé entre le 23e parallèle nord ou le 25e parallèle sud, il bénéficie de conditions climatiques optimales pour la culture du café. Ces plantes fragiles ont en effet besoin d’un climat variable, bien tempéré, humide et sec à la fois. Elles n’aiment ni les chaleurs extrêmes ni le gel. Des altitudes élevées, des endroits semi-ombragés, des pluies modérées et des vents moyens font également partie des principaux critères pour la culture du café. En résumé, un peu de tout, mais jamais de trop.

cw-coffee-countries-3

Les cinq plus grands pays exportateurs

Mais d’où vient exactement notre café ? Si l’on se base sur les chiffres du marché mondial, pas d’Hawaï, ni d’Australie ou de Cuba qui cultivent certes du café, mais font partie de la liste des pays exotiques. Penchons-nous sur les cinq plus grands acteurs à l’échelle mondiale. Première chose qui saute aux yeux : un seul est originaire d’Afrique, plus précisément d’Ethiopie. Les caféiers arabica poussent encore là-bas à l’état sauvage et présentent une multitude de variétés dont une partie n’est pas encore identifiée. Même si le café est la principale matière première du pays et permet de faire vivre environ 15 millions d’habitants, son pays d’origine supposé n’arrive qu’à la cinquième place. La quatrième place revient à la Colombie, avec son café puissant et corsé. Les montagnes du pays génèrent de nombreux microclimats garantissant une palette extrêmement riche de notes multiples. La Colombie attire les acheteurs du monde entier.

cw-coffee-countries-4

D’après le marché mondial, le Brésil est le roi du café

Avec ses trois régions de culture d’un excellent rendement, que sont Sumatra, Sulawesi et Java, l’Indonésie arrive en troisième place du classement mondial. Elle a été le premier pays non africain à cultiver du café en grande quantité. Elle produit aujourd’hui le café le plus célèbre, et le plus spécial, le kopi luwak, appelé plus simplement « café civette ». Il est possible de l’acheter entre-temps dans le pays voisin, le Vietnam, qui est le deuxième plus grand exportateur de café avec une part de 14%. En plus du café civette exotique, exporté en petites quantités, le Vietnam cultive principalement des grains de canephora (en langage familier « robusta »).

Et le numéro un ? Il occupe une telle superficie dans la ceinture du café que personne ne sera surpris. Il s’agit du Brésil, qui représente à lui seul plus de 35% du marché mondial. Une chute des prix au Brésil entraîne une chute partout ailleurs. Curieusement, et contrairement à la plupart des pays producteurs, le Brésil consomme la moitié de son café. Serait-ce la raison expliquant pourquoi les rues du Brésil ne grouillent pas de petits couples dansant tranquillement la valse ? Simple spéculation.

cw-coffee-countries-5

Le café est aussi bigarré que le pays d’où il provient

Qu’il s’agisse d’un petit pays exotique ou d’un géant du café, du Honduras ou d’Haïti, chaque pays, voire chaque région d’un même pays, présente un profil gustatif caractéristique. Le traitement, la culture et la variété de café d’un pays jouent également un rôle déterminant. Le café provenant d’Inde, avec ses grains puissants et peu acides, est utilisé de préférence pour les torréfactions d’expresso tandis que les notes tendres et florales du café du Rwanda sont plus appréciées dans le café filtre. Au final, tout est une question de goût et il est bon de savoir que nos papilles peuvent découvrir du café issu de plus de 85 pays.